Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Raide mort!

On pourrait penser que l’arbre, tel un coffre-fort, protège en son cœur ses parties vitales, mais, paradoxalement, ce n’est pas le cas. Son centre même est composé de bois mort, le duramen, dont la fonction principale est de conférer rigidité et stabilité à l’arbre.

Le duramen n’est pas nécessairement indispensable. Certains arbres, attaqués par des champignons parasites, sont complètement creux. Ils tiennent encore debout, même s’ils ont perdu leur duramen, digéré par les champignons. L’arbre agressé choisit de défendre son bois vivant, et tente de confiner ses envahisseurs en son centre, dans le bois mort.

Photo d'une coupe de tronc d'un chne rouge d'Amrique (Quercus rubra), sur laquelle le duramen a t artificiellement color en rouge
Quercus rubra
© Alain Cogliastro

Pendant que l’arbre construit son duramen, par un processus adéquatement nommé duraminisation (Lignification des membranes des cellules du bois.), il emmagasine dans ce bois mort différentes molécules. Celles-ci donnent au bois ses caractéristiques particulières : couleur, odeur, durabilité naturelles. Certaines, toxiques, protègent même le duramen contre les envahisseurs.