Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Transcription du clip vidéo Petit semis deviendra grand - Germination

Retour au clip vidéo


Les premières étapes de la vie : pollinisation et germination

Photo de cônes femelles de conifère

© Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)
Les écailles imbriquées recouvrent les ovules.

Ce cône femelle de conifère est couvert d'écailles imbriquées qui protègent les ovules de l'arbre.

Lorsque le cône est mature, les écailles se séparent. Les ovules, mis à nu, sont prêts à être fertilisés.

Les cônes mâles libèrent le pollen. Les grains de pollen seront peut-être portés par le vent jusqu'à un cône femelle.

Les grains qui tombent entre les écailles polliniseront un ovule.

Après la fécondation, plusieurs embryons luttent les uns contre les autres pour des ressources nutritives limitées. À terme, un seul embryon survivra.

L'arbre emmagasine ensuite des nutriments dans la future graine. Ce sont des réserves nutritives essentielles à l'embryon.
Ensuite, la graine se dessèche et entre en dormance. Elle se prépare à être disséminée.

Dessin d'une graine de conifère qui germe

© Dr. Lawrence Jensen
La racine s'enfonce dans le sol.

Si elle atterrit en milieu favorable, la graine absorbe de l'eau.

C'est le signal qu’il est temps de germer.

L'embryon en croissance utilise les réserves accumulées.

La racine s'enfonce dans le sol, à la recherche d'eau. Elle sert aussi de support pour la tige.

La tige croît à son tour, tire la graine hors du sol et se débarrasse de son enveloppe pour libérer ses feuilles embryonnaires.
L'embryon n’est plus. C’est maintenant un semis, éventuellement un arbre.

Dessin d'une fleur de feuillu après la pollinisation

© Dr. Lawrence Jensen
Ses ovules fertilisés, la fleur se métamorphose en fruit.

Chez les feuillus, le pollen se colle plutôt sur le stigmate, une surface réceptive du style de la fleur.

Une fois les ovules fécondés, la fleur se débarrasse des ses parties reproductrices et ne conserve que l'ovaire, en santé et fermement attachée à la plante. Des hormones l'encouragent à grossir.

Dans l'ovaire, les graines se forment.
À l'intérieur des graines, l'embryon.

Comme pour les conifères, les feuillus stockent des nutriments dans la graine et en retirent l'eau. L'embryon est plongé en dormance.
La graine durcit et est dispersée.


Voici la racine pivot d'une graine de chêne qui enracine le semis.
Ainsi de graine jusqu'à chêne mature qui fleurira : la boucle est bouclée.


Retour au clip vidéo