Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Transcription du clip vidéo Les premiers arbres

Retour au clip vidéo

Depuis la nuit des temps, à la conquête des cieux

Dessin d'Archaeopteris, le premier arbre moderne, superposé sur une photo

© Jardin botanique de Montréal
Archaeopteris

Sur ce portrait d'arbres, un intrus. Pouvez-vous l'identifier?

C'est Archaeopteris, aujourd'hui disparu, un des premiers arbres modernes apparus sur Terre.
Cet arbre se reproduisait à l'aide de spores, comme les fougères actuelles.

Grâce aux fossiles, les scientifiques décodent une partie de l'histoire des plantes arborescentes qui ont peuplé la Terre selon les époques.


Ce fossile pourrait être un ancêtre d'aulne.

Photo de fossile de feuille d'arbre

© Jardin botanique de Montréal
Fossile d'une feuille d'arbre

Photo de feuille d'aulne

© Jardin botanique de Montréal (Normand Cornellier)
Cette feuille d'aulne ressemble au fossile.




Celui-ci ressemble à une feuille de charme, un arbre de la famille des Bétulacées.
Les marques sur ce fossile rappellent les aiguilles d'un conifère.
Cette feuille, en forme d'éventail, est caractéristique de plantes apparues au Mésozoïque, l'ère des dinosaures.
Une seule espèce a survécu à ce jour. C'est l'arbre aux quarante écus, le Ginkgo biloba.
Les ginkgos ne produisent pas de graines comme les conifères et feuillus.
Leurs « fruits » sont en réalité des ovules nus.

Sur ce fossile, difficile d'imaginer un arbre. On y reconnaît une fronde de fougère...
On pense habituellement aux fougères comme à des plantes de sous-bois, habituées à regarder les arbres, ces géants, de bien bas.
Par exemple, sur cette photo des serres du Jardin botanique, vous aurez sûrement remarqué les fougères au sol.
Mais celles-ci aussi sont des fougères. Elles sont arborescentes.
Au Carbonifère, il y a 300 millions d'années, les fougères arborescentes étaient la norme plutôt que l'exception.

Le Carbonifère était aussi peuplé de Lycophytes arborescents, un embranchement très ancien de plantes.
Les anciennes forêts de Lycophytes sont la source des dépôts de charbon utilisés pendant la révolution industrielle.
Aujourd'hui, vous trouverez leurs descendants en baissant les yeux plutôt qu'en regardant au ciel.

Voici des représentations de deux de ces Lycophytes arborescents aujourd'hui disparus.
Le Lepidodendron aurait pu ressembler à cette reproduction.
Quant à Sigillaria, elle portait deux branches, tout au plus. Un « Y » arborescent!
Remarquez, sur le fossile du tronc de ce Lepidodendron, des losanges.
Ce sont des cicatrices foliaires : il portait des feuilles directement sur son tronc.
Pendant sa croissance, Lepidodendron devait atteindre une certaine hauteur avant de former des branches.
Les feuilles de son tronc lui permettaient de survivre jusque là.
Pouvez-vous imaginer à quoi ressemblaient ces forêts d'arbres-poteaux feuillus?
Au Jardin botanique de Kew, en Angleterre, on peut admirer des reproductions grandeur nature de ces ancêtres d'arbres.


Retour au clip vidéo