Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Transcription du clip vidéo L'eau et les biomes

Retour au clip vidéo


Paysage changeant de l'érablière à caryer

Photo aérienne d'érablière à caryer

© Ville de Montréal – Air Imex Ltée.
Érablière à caryer

Dans cette érablière, chaque arbre a son coin préféré...

Représentation d'une toposéquence dans une érablière à caryer

© Jardin botanique de Montréal
Toposéquence d'érablière à caryer

Les érables rouges profitent du sol humide et des éléments organiques qui s'amoncellent au pied de cette pente.

Sur l'escarpement, avec le sol mince et les affleurements rocheux, le drainage est intense. C'est le domaine des chênes rouges, des pruches du Canada et des pins blancs.

Au sommet, le sol sec et bien drainé est partagé entre les érables à sucre, les chênes rouges et les hêtres à grandes feuilles.


Descente en pente douce. Les érables à sucre sont accompagnés de tilleuls américains et de caryers cordiformes, qui profitent des sols riches et du drainage imparfait des eaux.
Au bas de la pente, le sol est extrêmement humide. Ce marécage riverain est la demeure d'ormes d'Amérique et de frênes noirs.

Au contraire, ce sol sablonneux près de la rivière est sec et parfait pour les pins blancs.
Finalement, les érables argentés poussent aisément dans ce milieu mal drainé et périodiquement inondé.

Ainsi, en plus des types de sols et de la température des zones climatiques, la distribution des différentes espèces d'arbres dépend de la quantité d'eau disponible dans le milieu.


Retour au clip vidéo