Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Hermaphrodisme végétal

La diversité des fleurs des arbres ne se limite pas à leur apparence physique. On peut aussi s’en rendre compte en observant la multitude de stratégies de reproduction qu’elles présentent. Par exemple, on appelle « parfaites » les fleurs du cerisier, qui sont hermaphrodites (Se dit d'un organisme vivant qui possède des organes des deux sexes.). Chacune des fleurs de ce cerisier possède donc des étamines (Structure mâle de la fleur portant le pollen.) et des pistils (Organe femelle des fleurs.) fonctionnels.

Cependant, ce n’est pas le cas de toutes les fleurs parfaites. Celles de l’érable à sucre, par exemple, présentent bien des étamines et des pistils, mais n’ont souvent qu’un seul des sexes qui est fonctionnel.

Photo de plusieurs fleurs parfaites d'un merisier à grappes (Prunus padus)
Prunus padus
© Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)
Photos précédente1  2  3  4  5  6  7  8  9Photo suivante