Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

L’arbre et le vivant

Influence sur la biodiversité

Les arbres ont des relations complexes et variées avec les êtres vivants de leur milieu. Symbiose : l’arbre ne peut se passer de ce compagnon. Mutualisme, il préfère quand l’autre est là. Commensalisme, ça lui est égal. Parasitisme ou prédation? Alors là, il pourrait se passer de cet être non désirable! Avez-vous trouvé le point en commun? Par sa seule présence, l’arbre favorise la biodiversité des écosystèmes dans lequel il a élu domicile. Le tronc de l’arbre, ses branches, ses feuilles, ses fleurs, ses fruits; l’arbre présente une multitude de niches potentielles qu’animaux, insectes et plantes pourront coloniser. Des 12 000 espèces connues de fourmis sur Terre, on en retrouverait le tiers, quatre mille, exclusivement dans les canopées forestières!

Coloniser les moindres replis

Chaque partie de l’arbre comprend ses particularités environnementales, des microcosmes qui plairont à certains. Haut dans le feuillage? Le soleil plombe, et il y fait peut-être chaud et sec. Au pied de l’arbre, c’est plus rafraîchissant. Dans ce drôle de repli de l’écorce du tronc? Alors là, c’est complètement mouillé! L’eau s’est accumulée dans cette cuvette que l’arbre a produite accidentellement lors de sa croissance. Serait-ce, ça aussi, une terre d’accueil? Pour certains insectes, absolument!

Transcription du clip vidéo

Cellule
Individu
Écosystème