Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Changer de partenaire

Afin d’assurer la pollinisation de ses fleurs, ce rhododendron a choisi d’unir sa destinée avec les colibris. Les oiseaux étant apparus dans l’évolution beaucoup plus tard que les insectes, on pense que le colibri a simplement pris la place d’un insecte pollinisateur pour devenir le nouveau compagnon de cet arbuste. Il s’agirait donc en fait d’un second mariage pour le rhododendron.

Bien qu’on affirme qu’un arbre est anémophile tandis qu’un autre est entomophile ou zoophile, la réalité est probablement plus floue. Du pollen de plusieurs arbres anémophiles peut être retrouvé sur le dos d’abeilles; inversement, les arbres entomophiles libèrent une certaine quantité de pollen dans l’air, histoire de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier...

Photo de fleurs de rhododendron (Rhododendron canadense)
Rhododendron canadense
© Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)
Photos précédente1  2  3  4  5  6  7  8  9Photo suivante