Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Une maison de bois

Même si elles ne sont pas des organes « habituels », ces excroissances bizarres font bien partie de l’arbre. Ce sont des galles, des tumeurs produites par l’arbre mais provoquées par des insectes, qui remodèlent une partie de l’arbre afin de répondre à leurs propres besoins. Ils y trouvent un logis, parfois même leur nourriture. Foyer et repas, c’est un tout-compris! Mais ces insectes producteurs de galles n’ont pas forcément toujours le beau rôle : ils sont eux-mêmes fréquemment parasités par d’autres insectes!

Le chêne, qui porte souvent des galles, est reconnu pour la biodiversité qu’il apporte avec lui. Or, une partie de cette biodiversité est le résultat direct de la présence de galles sur les individus.

Photo de trois galles rondes sur une feuille de chêne des marais (Quercus palustris)
Quercus palustris
© Jardin botanique de Montréal (Lise Servant)
Photos précédente1  2  3  4  5  6  7  8Photo suivante