Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Attention, ça pique!

Certains animaux sont beaucoup moins doux avec les arbres. Pensez à tous ceux qui se régalent des différentes parties de l’arbre. Afin de les tenir en respect, certains arbres se revêtent d’épines. La plupart des arbres et arbustes qui utilisent cette stratégie de défense poussent dans des milieux où ils sont particulièrement attaqués par les brouteurs.

Les cactus, par exemple, croissent dans un environnement où la végétation est clairsemée et sont plus susceptibles de se faire cibler. De la même manière, un arbuste, dans une éclaircie forestière où ses voisins sont des arbres matures au feuillage hors de portée des brouteurs, est aussi plus à risque d’être ciblé par les brouteurs.

Photo d'une branche et de plusieurs épines d'aubépine ergot de Coq (Crataegus crus-galli)
Crataegus crus-galli
© Jardin botanique de Montréal (Robert Mineau)
Photos précédente1  2  3  4  5  6  7  8Photo suivante

Construire des épines demande des ressources. Ainsi, l’arbre épineux tend à s’en revêtir seulement là où c’est nécessaire. Par exemple, le houx, brouté par des animaux terrestres, produit de moins en moins d’épines en hauteur. L’horticulteur avisé peut tirer avantage de cette information. Il prend une bouture dans le haut de l’arbre, et hop! Un plant de houx sans épines.