Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Être avare de dépenses

Certaines feuilles ont été modifiées au courant de l’évolution dans un souci de conservation des ressources. Par exemple, le limbe de ces feuilles a complètement disparu. Il n’en reste que le pétiole, qui s’est étiré au fil du temps : ce sont des phyllodes (Sorte de pétiole aplati ressemblant à une feuille et jouant son rôle.). La feuille est le plus gros utilisateur d’eau de l’arbre : en se débarrassant du limbe et en ne conservant que le pétiole, on diminue les pertes d’eau. Cette adaptation trouve sa raison d’être chez les arbres qui poussent dans un milieu aride. Lorsque chaque goutte compte, on ne peut se permettre de transpirer sans retenue.

Photo de phyllodes d'un acacia (Acacia verticillata subsp. ruscifolia)
Acacia verticillata subsp. ruscifolia
© Tony Rodd
Photos précédente1  2  3  4  5  6  7  8Photo suivante