Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Qui suis-je?

Comment identifie-t-on un arbre? Plusieurs, comme l’érable, sont aisément reconnaissables par leurs feuilles. Et en hiver? Va pour le bouleau et son écorce blanche caractéristique, mais les autres? Heureusement, les bourgeons, bien que moins spectaculaires, sont présents à longueur d’année pour nous souffler la réponse.

Bourgeons ronds, écaillés, duveteux; bourgeons groupés, latéraux, terminaux... L’observateur averti peut recueillir une multitude d’indices quant à l’identité du propriétaire d’un bourgeon sans prétention. Par exemple, les bourgeons du tilleul sont ronds, tandis que ceux du peuplier sont plutôt pointus. Et lorsque vous croisez un bourgeon jaune soufre, vous pouvez être sûr qu'il appartient à un caryer cordiforme : aucun autre bourgeon canadien n’a cette couleur.

Montage photo d'un bourgeon rond de tilleul d'Amérique (Tilia americana) et de bourgeons pointus d'un peuplier deltoïde (Populus deltoides)
1. Tilia americana / 2. Populus deltoides
© Jardin botanique de Montréal (Lise Servant)