Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Champignons amis

Même avec ses poils absorbants, l’arbre pourrait difficilement subvenir à ses besoins. C’est ici qu’entrent en jeu des champignons amis, les mycorhizes (Association symbiotique entre le mycélium d'un champignon et les racines d'une plante.), qui, malgré leur taille microscopique, couvrent plusieurs mètres carrés de sol. Ci-contre, le champignon mycorhizien Wilcoxina mikolae tapisse presque entièrement le poil absorbant de ce pin rouge.

Les mycorhizes, en symbiose (Association intime entre deux organismes.) avec l’arbre, lui fournissent eau et nutriments en quantité importante. En échange, l’arbre colonisé leur procure des sucres produits par photosynthèse (Synthèse de substances organiques effectuée par les plantes à partir de l'énergie lumineuse.). Il doit alors augmenter son taux de photosynthèse et fixer 40% plus de carbone. Pour mériter toutes ces dépenses supplémentaires, les mycorhizes doivent donc être diablement efficaces! Si vous êtes gourmand, vous connaissez probablement déjà un champignon mycorhizien : la truffe.

Photo en microscopie optique d'une radicelle et de poils absorbants d'un pin rouge (Pinus resinosa), et un dessin de champignon mycorhizien (Wilcoxina mikolae)
Pinus resinosa et Wilcoxina mikolae
© 1. Conseil national de recherches Canada, Les presses scientifiques du CNRC (Dictionnaire Visuel seulement) / 2. Julie Marleau