Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Tel père, tel fils

Même s’il croît à partir d’une racine, comme les pneumatophores, ce n’est pas une racine. On nomme drageon ces tiges qui sont des copies génétiques de l’arbre initial. Lorsqu’un arbre drageonne, il se reproduit par clonage : c’est une multiplication végétative (Multiplication d'une plante à partir d'organes non sexués.). L’avantage de ce type de rejeton sur les graines habituelles? Il peut pousser à des endroits où une graine du même arbre ne pourrait germer avec succès.

Dans certaines circonstances, la croissance des drageons est rapide et opportuniste. Par exemple, après des coupes forestières partielles, le surplus de lumière réchauffe le sol et stimule le drageonnement des peupliers. On dit qu’ils s’enfeuillent. Les drageons pourront alors profiter de cette manne lumineuse plus rapidement que les autres arbres qui comptent sur leurs semences.

Photo d'un hêtre d'Amérique (Fagus grandifolia) entouré par plusieurs drageons
Fagus grandifolia
© Peter Del Tredici, Arnold Arboretum, Harvard University