Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Les traces du passé

Les cicatrices foliaires sont exactement cela : des cicatrices laissées après la chute d’une feuille. Mais, avant que la feuille ne tombe, l’arbre s’assure d’obstruer cette ouverture indésirable avec un bouchon de liège. Sinon, les parasites de l’arbre s’empresseraient d’y pénétrer!

Sur la photo, à droite, les pétioles se rattachent au rameau de l’année. Au centre, on peut apercevoir distinctement trois belles cicatrices foliaires blanchâtres, là où les pétioles des feuilles de l’année précédente se situaient. Les empreintes foncées en forme de U sont les traces des vaisseaux conducteurs de sève. À gauche, une cicatrice foliaire de deux ans, en train de disparaître dans l’écorce de la branche.

Photo d'une branche de noyer cendré (Juglans cinerea), avec des pétioles de feuilles, trois jeunes cicatrices foliaires et une vieille cicatrice foliaire
Juglans cinerea
© Jardin botanique de Montréal (Lise Servant)