Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Le vivant s’adapte

Le cœur de l’arbre est composé en grande partie des cellules mortes qui forment le xylème (Ensemble des formations conductrices ligneuses.). Il n’est cependant pas dépourvu de vie : les rayons, des bandes continues de cellules vivantes, connectent le xylème et le phloème. L’arbre utilise ses rayons pour emmagasiner des réserves, redistribuer des nutriments et même réagir aux invasions de parasites. Les rayons peuvent en effet contenir des canaux qui transportent des substances qui font partie de l’arsenal défensif de l’arbre, comme la résine et le latex.

Lorsque l’arbre grossit, chaque nouvelle couche de bois enveloppe la précédente. Pour bien desservir nouvelles couches, de plus grand diamètre, l’arbre produit de plus en plus de rayons. Les rayons qui débutent près du cœur sont donc les plus anciens.

Photo en microscopie électronique du bois d'un pin blanc (Pinus strobus)
Pinus strobus
© Au Cœur de l’arbre / Trees Inside Out (JBM-MVC)