Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Caries, carpophores, chancres...

Lorsqu’un arbre perd une bataille, les parasites s’installent. Perdra-t-il la guerre? Seul le temps le dira... Ce qui est sûr, c’est que les arbres savent se défendre : barrières anatomiques, réactions chimiques, composés toxiques... La réponse de l’arbre dépend beaucoup de sa santé générale : un arbre en santé, mature, aura plus de ressources à consacrer pour combattre la maladie qu’un vieil arbre chétif, desséché et mal nourri.

Depuis la nuit des temps, chaque essence d’arbre a son cortège de maladies associées. L’un évolue pour être plus résistant, l’autre pour être plus infectieux. En général, un équilibre est atteint. Certains spécialistes avancent même que cette pression évolutive est une source majeure de biodiversité!

Photo de branches de caryer cordiforme (Carya cordiformis) couvertes de chancres en forme de boules, causés par le champignon Phomopsis
Phomopsis spp. sur Carya cordiformis
© Frédéric Coursol

On pourrait imaginer que ce caryer cordiforme est paré de boules de Noël... En réalité, chacune de ces excroissances (observez-en une en cliquant sur Dictionnaire visuel) est un site d’infection par les champignons Phomopsis.