Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Les racines du support

Les fougères arborescentes, quant à elles, ne peuvent pas prétendre faire partie des Monocotylédones (Plantes à fleurs dont les graines possèdent un cotylédon.): ce ne sont même pas des plantes à graines (Spermatophytes (Plantes à graines.)). Ces ancêtres de l’évolution, qui ne possèdent pas de tronc véritable, ni ne peuvent croître en épaisseur, ont eux aussi usé d’imagination afin de développer une solution créatrice.

La tige des fougères arborescentes est renforcée par une masse fibreuse de racines aériennes qui naissent dans le feuillage et poussent en suivant la tige jusqu’au sol. Ce manteau de racines procure ainsi aux fougères arborescentes l’équivalent fonctionnel d’un tronc, d'où le nom de tronc racinaire, capable de supporter le poids de leur cime. Si la tige n’est pas assez solide, il suffit de lui envoyer du renfort!

Retour

Photo de la tige d'une fougère arborescente (Cyathea australis) recouverte par une masse fibreuse de racines aériennes
Cyathea australis
© Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)
Photos précédente1  2  3  4  5  6  7