Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

La lumière dans la forêt

Compétition pour la lumière

Dans leur quête de lumière, la croissance des arbres en forêt doit tenir compte d’un nouveau facteur : les arbres eux-mêmes. Le semis d’érable à sucre qui voudra s’établir dans une forêt mature ne peut simplement s’élancer à la conquête des cieux. D’autres arbres, plus gros, plus vieux, occupent déjà la place et accaparent la lumière. C’est pourquoi le semis devra attendre patiemment son tour, espérant une éclaircie dans la canopée qui le fera sortir de sa croissance lente. Au fil du temps, les arbres ont ainsi développé des stratégies de survie et de croissance adaptées à la quantité de lumière disponible dans les environnements où leurs graines germent habituellement.

Ruée vers l’or jaune

Lorsqu’un pan de la canopée forestière s’ouvre, c’est le signal qu’attendaient patiemment les semis d’arbres qu’on dit tolérants. Ils se ruent vers le ciel et cette trouée miraculeuse qui laisse pénétrer les rayons du soleil. Le prix aux gagnants? La lumière. Les semis qui, dans cette course effrénée, tirent de la patte, sont surpassés par leurs voisins et retombent dans l’ombre. Et les moins chanceux, ayant investi toutes leurs ressources énergétiques dans ce pari risqué, meurent.

Transcription du clip vidéo

CelluleIndividu
Écosystème