Musée virtuel du Canada
Jardin botanique de Montral 
Centre d’étude de la forêt

Lexique - Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC)

Adoptée à Rio de Janeiro en 1992 par 154 États plus la Communauté européenne, la CCNUCC est entrée en vigueur le 21 mars 1994. En 2004, elle était ratifiée par 189 pays. Cette convention est la première tentative, dans le cadre de l'ONU, pour tenter de mieux cerner ce qu'est le changement climatique et comment y remédier.

Selon le site de la CCNUCC , « elle met en place un cadre global de l'effort intergouvernemental pour faire face au défi posé par les changements climatiques. Elle reconnaît que le système climatique est une ressource partagée dont la stabilité peut être affectée par les émissions industrielles de gaz carbonique ainsi que les autres gaz pièges à chaleur.

Selon la Convention, les gouvernements :

  • rassemblent et partagent les informations sur les gaz à effet de serre, politiques nationales et meilleures pratiques;
  • lancent les stratégies nationales pour faire face aux émissions de gaz à effet de serre et s'adapter aux impacts prévus, y compris la mise à disposition de soutien financier et technologique aux pays en développement;
  • coopèrent pour se préparer à l’adaptation aux impacts des changements climatiques.»

En 1997, les gouvernements se sont mis d'accord pour faire un ajout à ce traité, appelé le Protocole de Kyoto, lequel contient des mesures plus fortes (légalement contraignantes). Le Protocole est entré en vigueur le 16 février 2005. Et, depuis 1988, un Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat passe en revue la recherche scientifique et fournit aux gouvernements des résumés et des conseils sur les problèmes de climat.

Alors que la Convention encourage les pays industrialisés à stabiliser les émissions de GES, le Protocole les engage à le faire.


Retour au lexique